road trip canada

Road trip à travers le Canada

9 jours sur la route de Montréal jusqu'aux Rocheuses

Un grand départ pour un road trip à travers le Canada.

Après plus d’un et demi au Québec, c’est le grand départ pour un road trip à travers le Canada !

Notre direction ? L’ouest du Canada.

Où précisément ? Nous ne le savons pas… 

Nous avons envie de nous laisser guider par la vie et là où elle a prévu de nous amener.

Bien évidemment, nous avons plusieurs lieux en tête que nous avons envie de découvrir.

Mais, à vrai dire, et même si les routes qui relient l’est à l’ouest canadien sont peu nombreuses, nous n’avons même pas planifié notre itinéraire !

Nous prenons le temps, au jour le jour. 

Nous ne nous interdisons ni ne nous obligeons rien.

Il n’y a qu’une seule chose qui nous tient à coeur : prendre du plaisir !

Car même si cette époque sollicite en nous de nombreuses explorations intérieures, découvrir et s’émerveiller du monde qui nous entoure demeure primordial selon nous.

J1 de notre road trip à travers le Canada – De Montréal à Val d’Or

Des sentiments mitigés ressentis début de notre road trip

Comme tous ces jours de départ, que ce soit pour un road trip ou une longue randonnée, il y a beaucoup d’excitation en nous.

Mais se mêle à elle une grande sérénité.

Certainement liée au fait de savoir que nous suivons notre intuition.

Aucune peur ne nous accompagne.

Une grande envie de découverte et de vie est palpable tellement elle nous meut vers cette nouvelle aventure.

Les toutous ne sont pas en reste.

Même s’ils ne saisissent pas exactement ce qu’ils vont vivre, nous leur avons tout expliqué.

Notre maison sur roues les aide grandement à conserver leur quiétude.

Peu importe où nous nous trouvons, ils sont chez eux. Et cet élément les réconforte.

Finalement, nous nous rendons compte que nous sommes proches du mode de vie traditionnel des huskies sibériens qui nous partagent notre vie : nomades, sans territoire fixe, avec le monde pour jardin.

Cap à l’ouest, là où nous n’avons jamais été !

Nos premières heures de routes nous font traverser les Laurentides pour atteindre l’Abitibi-Témiscamingues.

Nous n’avions jamais été autant à l’ouest du Québec depuis notre arrivée au Canada.

Les couleurs de l’automne pointent déjà. Les collines bordant notre route se parent de nuances allant du jaune dorée au rouge bordeaux.

Nous alternons forêts et lacs tout au long de notre première journée. Malheureusement peu de place pour nous arrêter et immortaliser ces lieux…

Finalement, un stationnement sur les hauteurs de Val d’Or, ville minière comme son nom l’indique, nous permet de passer une nuit reposante.

Et un renard vivant sur ce territoire vient même nous accueillir dès la nuit tombée. 

Pour le plus grand bonheur de Gérard !

J2 de notre road trip à travers le Canada – De Val d’Or à Hearst

Nos derniers kilomètres au Québec…

Le lendemain matin, notre ami le renard revient nous saluer. 

Nous « jouons » un peu avec lui, sous les yeux jaloux de nos toutous, avant de reprendre la route.

Le sol et le sous-sol de cette partie du Canada sont reconnus pour leur richesse en minerais. Les compagnies minières se succèdent en effet en bordure de route. A côté de chacune d’elles, une ville s’est construite.

Nous ne nous attardons pas dans cet environnement qui ne nous charme guère. Des tas de roches et de pierres extraits de la terre, parcourus par des camions qui de loin ressemblent à s’y méprendre aux jouets avec lesquels nous nous amusions enfants 

Et la pluie qui commence à tomber ne fait qu’amplifier cette ambiance plutôt morose.

Et nos premiers en Ontario  !

Nous entrons alors en Ontario. Un grand panneau nous prévient de notre arrivée dans cette province. L’environnement, lui n’a que faire de ces considérations administratives, et demeure identique.

Ce n’est que lors de notre première pause pour refaire du gasoil que nous prenons pleinement conscience de ce changement… Le pompiste nous accueille en effet en anglais !

Le temps maussade perdurant, nous décidons de continuer notre route jusqu’en fin d’après-midi.

Nous atteignons la ville d’Hearst juste avant la tombée de la nuit. Nous stationnons alors sur le parking du bureau d’accueil touristique.

La pluie a enfin cessé, les loulous sont heureux de se dégourdir les pattes !

Toute la journée, ils n’avaient pas souhaité sortir au vue des conditions climatiques et nous les comprenons bien !

J3 de notre road trip à travers le Canada – De Hearst à Sleeping Giant Park

200km sans croiser de civilisation.

Un train de transport de marchandises passant à proximité de notre stationnement nous réveille aux premières lueurs du jour. Nous saisissons donc cette occasion de départ matinal et décidons que nous déjeunerons sur la route, un peu plus tard.

La pluie, encore présente à notre réveil, laisse rapidement place au soleil.

Conditions parfaites pour parcourir les plus de 200km entre Hearst et Longlac au cours desquels nous ne croiserons aucun village. 

Un panneau nous prévient de nos approvisionner en gasoil, aucune station n’étant établie sur cette distance…

Neirock a mal dormi, il tente d’abord de monter sur le lit mais Jack l’en empêche…Il vient alors sur Roxanne pour trouver un peu de réconfort. Neirock n’est pas « du matin ». Mais parfois, nous nous rendons compte que, comme nous, il passe des nuits plus mauvaises que d’autres. Il a alors un grand besoin de câlins que nous sommes toujours ravis de satisfaire.

road trip canada

Cette portion de route est vraiment sauvage. Bordée par la forêt, la route 11 que nous empruntons est plus fréquentée par des camions de transport que par des voitures. 

Une pause gourmande à Beardmore,

Le petit village de Beardmore et son Cindy’s diner nous invite à une pause lunch.

Une fois installés dans la petite salle à manger, nous avons l’impression d’avoir voyagé dans le temps et dans l’espace. L’accueil chaleureux et les délicieuses frites recouvertes de la typique sauce gravy nous donnent de l’entrain pour la suite de la journée.

Avant de rejoindre le camping de Sleeping Giant Provincial Park.

Nous décidons alors de nous rendre dans le parc provincial Sleeping Giant pour y passer la nuit et y randonner le lendemain. Les chiens sont les bienvenus et le point de vue a l’air magnifique.

A notre arrivée, nous prenons connaissance d’un paramètre qui nous était totalement sorti de l’esprit lors de notre réservation : la météo ! Il est en effet prévu de la pluie pour le lendemain. 

Avant la tombée de la nuit, nous décidons quand même d’explorer les alentours de notre campement aux abords du lac Marie Louise. 

L’environnement est si paisible. 

Nous poser et marcher en famille nous fait beaucoup de bien après ces centaines de kilomètres parcourus.

Une biche accompagnée de ses deux petits vient même nous saluer directement à notre emplacement de camping alors que nous nous préparons notre souper. 

De quoi, encore une fois, ravir les amoureux de la Nature que nous sommes. 

Et exciter nos loulous qui ne rêvent que d’une chose, jouer avec eux !

J4 de notre road trip à travers le Canada – De Sleeping Giant Park à Thunder Bay 

Comme prévu, nous sommes réveillés par le bruit de la pluie qui tombe sur notre toit…Pas de randonnée donc aujourd’hui !

Nous décidons de quitter le parc où nous n’avons pas de réseau cellulaire et profiter de cette journée pluvieuse pour travailler un peu. En effet, depuis notre départ, nous nous sommes rendus compte qu’il nous est difficile de concilier route et travail.

Nous rejoignons donc Thunder Bay, qui se situe à environ une heure.

A la découverte des Persians.

Nous nous y arrêtons pour déjeuner au Persian Man, un café/restaurant qui fait une spécialité de la ville : les Persians.

Ce sont des beignets recouverts d’un glaçage crêmeux aux fruits.

Nous avons tellement adoré, que nous y sommes retournés le lendemain matin !

Puis du travail et du repos.

Le reste de notre journée a été beaucoup plus studieuse. Nous avons trouvé un autre café disposant d’une bonne wifi pour travailler un peu. 

Puis nous nous sommes ravitaillés en nourriture dans une épicerie avant d’aller nous stationner sur le parking d’une arena dans un parc en ville pour y passer la nuit.

Les toutous étaient tellement contents de balader après avoir dormi toute la journée !

En soirée, nous étions le seul van sur ce stationnement mais une équipe de football américain est venue s’entrainer. 

Les gens s’arrêtaient, nous parlaient et nous questionnaient sur notre mode de vie et nos chiens.

L’un d’eux nous a même averti qu’un gros orage était prévu pour le début de nuit, ce que nous avions déjà pris en compte.

Finalement, deux gros orages se sont abattus sur nous au cours de la nuit…

Heureusement, pas trop violents, car même Jack n’en a pas eu peur et n’a pas sauté sur le lit !

J5 de notre road trip à travers le Canada – De Thunder Bay à Kenora

Le choix de la route 11.

La veille au soir, en attendant l’orage, nous avions un peu étudié la carte.

Comme nous vous l’avons déjà dit, nous n’avons pas vraiment préparé d’itinéraire précis pour ce road trip.

Nous avons vu qu’il existe une autre route que la 17 qui est généralement prise : la 11. 

Elle passe plus au sud, toute proche de la frontière avec les Etats-Unis. Et en prenant ce chemin, notre route est rallongée de seulement une petite heure.

Nous visitons alors le sud de l’Ontario et passons à travers des paysages composés de forêts et lacs dont les tailles sont impressionnantes.

Les arbres ont pour la plupart revêtu leurs couleurs automnales, principalement dans des nuances de jaunes tout simplement magnifiques. 

Nous nous arrêtons en milieu de journée dans la ville frontalière de Fort Frances, sur les bord du lac Rainy.

Les Etats-Unis sont alors face à nous, à quelques dizaines de mètres, sur l’autre rive.

Le paysage devient agricole.

Puis, notre route prend alors la direction du nord.

Le paysage devient alors beaucoup plus agricole, ce qui n’est pas pour nous déplaire.

Nous atteignons la ville de Kenora en fin d’après-midi. Après avoir refait le plein de gasoil dans le centre-ville, nous décidons de rouler quelques kilomètres de plus pour trouver un emplacement plus calme pour passer la nuit.

Et nous ne sommes pas déçus. Un chemin de gravel adjacent à l’autoroute nous permet d’atteindre un lieu en pleine forêt parfait pour notre petite maison sur roues !

Enfin, presque, car les moustiques sont encore bien présents ici… Et, au vu de leur férocité, ils n’ont pas dû voir beaucoup d’humains depuis longtemps!

J6 de notre road trip à travers le Canada – De Kenora à Oak Lake

Les déboires liés à la création de contenu sur la route…

Nous entrons dans le Manitoba à peine une dizaine de minutes après notre départ.

En fait, le panneau de bienvenue dans cette nouvelle province nous surprend un peu car nous pensions le voir un peu plus tard!

La veille au soir, Gérard a terminé le montage de notre vidéo hebdomadaire.

Nous décidons donc de rejoindre Winnipeg à moins de 2h de route dans la matinée pour pouvoir la mettre en ligne sur Youtube afin qu’elle soit disponible le lendemain, soit dimanche. C’est un peu notre rituel quand nous souhaitons publier une vidéo : trouver du wifi de bonne qualité pour ne pas y passer la journée !

Nous tentons un premier arrêt sur le parking d’un Tim Hortons en périphérie de Winnipeg. Une fois la connexion établie, nous nous préparons notre déjeuner pour patienter le temps du téléchargement. Nous rigolons toujours intérieurement de cette situation… Manger nos salades de fruits et autres céréales bio sur le stationnement d’un fast food…

Rapidement, nous nous rendons à l’évidence, la vidéo ne se chargera pas ici. Au bout d’un peu plus de 30 minutes, même pas 10% ont été chargés !

Nous décidons de trouver un centre commercial, car généralement le débit y est meilleur…

Nous en sélectionnons un pour sa proximité avec notre trajet, afin de ne pas trop nous dévier.

Après plus d’une heure dans le centre, nous finirons par télécharger la vidéo à l’aide d’un transfert de données depuis nos téléphones portables, ce qui sera finalement la meilleure option !

Notre premier changement de fuseau horaire.

Durant la fin du téléchargement, nous nous apercevons d’une chose que nous avions totalement omise depuis le début de la journée : nous avons reculé d’une heure en changeant de province. Il s’agit en effet du premier changement de fuseau horaire que nous allons subir en nous rendant dans l’ouest canadien. Heureusement, l’ordinateur de Gérard est le seul à ne pas s’être mis automatiquement à l’heure, ce qui nous permet de nous rendre compte que notre journée durera une heure de plus !

Une fois notre pause “réseaux sociaux” terminée, nous continuons notre route.

Le paysage est totalement transformé depuis que nous traversons le Manitoba. Les immenses forêts ont laissé place à des champs à perte de vue. L’agriculture est très présente, tout comme le vent, dont les bonnes rafales nous demandent une grande concentration durant notre conduite !

Une soirée ressourçante sur les rives du Oak Lake.

Désormais sur la route 1, nous nous arrêtons à Brendon pour nous ravitailler en eau et vider nos eaux sales dans une station prévue pour les véhicules récréatifs.

Nous en profitons pour également donner à manger à nos loulous. L’heure de leur repas arrive en effet. Et ils savent vraiment nous faire comprendre quand nous ne respectons pas leur horloge biologique !

Nous roulons encore moins d’une petite heure pour atteindre le lieu où nous passerons la nuit.

Gérard a trouvé un endroit qui semble magnifique sur les rives d’un lac. C’est ainsi que nous découvrons le petit village de Oak Lake qui porte bien son nom.

En sortie de village, un petit chemin de gravel nous conduit au bord de ce lac dont l’étendue nous surprend. Le coucher de soleil sur le lac ainsi que le lever de lune jaune-orangé sont juste à couper le souffle ce soir là. Nous sommes tellement chanceux !

Une autre personne, un français qui vient de terminer ses études au Québec et qui voyage dans sa voiture, nous a rejoint. Nous discutons de randonnées dans les Rocheuses et de photos.

Seuls quelques coyotes qui chantent au loin dans le marécage à proximité viennent perturber la quiétude de ces lieux.

Nous ne vous cachons pas que notre nuit fût très bonne à Oak Lake. 

road trip canada

J7 de notre road trip à travers le Canada – De Oak Lake à Paynton 

Nous quittons Oak Lake après avoir assisté à un majestueux lever de soleil.

Définitivement, cette place restera comme la plus belle où nous ayons dormi durant notre traversée.

Nous entrons dans le Saskatchewan.

Nous entrons dans la province du Saskatchewan quelques dizaines de minutes après notre départ.

Un paysage agricole continue de nous entourer ici. Les cultures se succèdent et ne sont qu’entrecoupées par des routes et quelques villes.

Nous regardons l’heure sur notre portable, il est aux alentours de 10h15. Quelques minutes après, il n’affiche même pas 9h30… Nous avons encore reculé d’une heure en changeant de province… Oui, nous nous sommes faits avoir à deux reprises ! Rien de grave en soi, nous savons que nous avons une heure de plus aujourd’hui ! 

Les routes sont de bonne qualité et la limitation de vitesse est désormais de 110km/h contre 100 ou 90 auparavant. Nous faisons de fréquents arrêts dans des stations services pour nous ravitailler en gasoil, profiter des toilettes et nous dégourdir un peu les jambes.

Nous passons ainsi Regina et Saskatoon, les deux plus grandes villes du Saskatchewan. 

La veille au soir nous avons décidé de notre itinéraire prochain et de notre “voie d’entrée” dans les Rocheuses. En effet, au niveau de Regina s’offrait à nous deux possibilités : poursuivre sur la route 1 en direction de l’ouest pour atteindre Calgary, ou partir plus au Nord pour récupérer la route 16 et arriver à Edmonton. C’est cette dernière option que nous avons choisie. Et vous comprendrez pourquoi dans les prochains jours…

Le vent se calme un peu par moment ce qui soulage de façon non négligeable la conduite. Les cultures agricoles perdurent, parfois à perte de vue.

La rivière Saskatchewan Nord nous accueille pour la nuit.

Nous trouvons un emplacement pour passer la nuit sur la rive de la rivière Saskatchewan Nord. Nous nous stationnons sur le stationnement d’un traversier qui fait la liaison entre les deux rives et qui n’est pas en fonctionnement.

Encore une fois, la Nature nous gâte. Le coucher de soleil, le lever de lune, les vols d’oies sauvages, les cris des coyotes…nous nous émerveillons de tous ces cadeaux.

Les loulous sont heureux de pouvoir jouer à proximité de notre maison sur roues. Ils subissent un peu ces deux heures de décalage horaire en deux jours mais ont l’air tellement heureux de vivre cette aventure et de découvrir de nouveaux endroits tous les jours.

Notre soirée débute de façon studieuse et se transforme rapidement en repos car nous aussi, nous sommes malgré tout un peu fatigués

road trip canada

J8 de notre road trip à travers le Canada – De Paynton à Edmonton

Sur la route d’Edmonton.

Le lever de soleil au dessus de la rivière n’a rien à envier au coucher de la veille.

Des couleurs orangées nous poussent à sortir du lit. Et pourtant, ce matin, ce n’est pas facile. Il ne fait vraiment pas chaud et la proximité de la rivière nous apporte beaucoup d’humidité.

Les loulous, eux, ne se font pas prier pour sortir balader aux alentours du van.

Roxanne se prépare un thé avec du miel alors que Gérard opte pour un café. Dans tous les cas, il s’agit d’un bon moyen pour se réchauffer !

Il nous faut attendre de longues minutes pour que les rayons du soleil réchauffent enfin l’atmosphère et l’intérieur de notre petite maison

Puis nous prenons la direction d’Edmonton. La route est quasiment toute droite, si bien qu’elle défile rapidement. 

Nous passons le fameux panneau nous souhaitant la bienvenue en Alberta. On est heureux, tout simplement 

C’est un peu un rêve qui se réalise. Nous avions souvent regardé sur une carte les villes de Calgary, Banff, Jasper…mais là nous savons que nous sommes tout proches et que nous allons les visiter. Nous nous sentons comme des enfants, la veille de Noël, à qui il ne tarde qu’une chose, déballer leurs cadeaux !

Le côté pratique des grandes villes.

Nous profitons d’Edmonton pour acheter un peu de nourriture dans une petite épicerie bio ainsi que quelques cartouches de propane pour notre chauffage.

Nous décidons de passer la nuit sur le stationnement d’un truck stop en sortie d’Edmonton.

Ce lieu est certes beaucoup moins plaisant visuellement que celui de la veille, mais par moments nous apprécions de ne pas avoir à chercher d’endroit !

road trip canada

J9 de notre road trip à travers le Canada – De Edmonton à Abraham Lake

Les Rocheuses en ligne de mire.

Réveillés par les premières lueurs du jour ainsi que le bruit des moteurs des camions qui préchauffent autour de nous, nous profitons du truck stop pour nous prendre un bon café avant de continuer notre route.

Nous effectuons un premier arrêt à Edson, pour y laver notre linge. Nous y avons en effet repéré une laverie proche de notre route. Une petite heure de pause, durant laquelle nous en profitons pour parler avec la propriétaire des lieux, notamment des élections qui ont eu lieu la veille au Canada. Quand quelqu’un nous parle de politique, nous répondons à chaque fois que nous ne pouvons voter au Canada et qu’en conséquence nous nous intéressons très peu à ce sujet…Mais bien souvent, les gens que nous rencontrons en profitent pour nous “éduquer” ! Alors nous demeurons attentifs à leur explications.

En quittant Edson, nous décidons de ne pas monter à Jasper, là où nous mène la route principale.

Nous prenons plutôt une route parallèle aux Rocheuses que nous commençons à bien distinguer sur l’horizon.

La découverte du lac Abraham.

S’en suivent plus de 100km sur une route de gravel qui finalement seront de peu d’intérêt. Nous traversons des exploitations forestières, des sites d’extraction de gaz/pétrole (?). Et les chemins que nous avions repérés sur la carte sont pour la plupart fermés par des barrières.

Nous suivons alors notre plan B, aller au bord du lac Abraham plus au sud.

Et là, nous pouvons vous assurer que nous n’avons pas été déçus !

Les eaux turquoises de ce lac nous sautent aux yeux dès le premier aperçu que nous en avons depuis la route. Puis notre regard se pose sur les montagnes qui l’entourent et leurs sommets tout de roches vêtus

Nous trouvons un emplacement parfait pour notre petite maison sur roues sur sa rive, un peu en contrebas de la route.

road trip canada

Finalement, nous avons ici établi notre petit camp de base. Ce site est tout simplement grandiose !

Après ces milliers de kilomètres parcourus au travers du Canada, un peu de repos nous appelle ici.

Nous pouvons rester jusqu’à 14 jours sur l’emplacement où nous sommes.

Nous en profitons donc pour savourer chaque instant dans ce lieu et recharger les batteries pour les découvertes futures.